Pages de Gloire
..des témoignages photographiques à la portée d'un public populaire

 

C'est une publication de circonstance qui va essayer d'occuper le créneau populaire.Tout le monde n'a pas les moyens de s'abonner à l'Illustration ( 1F le n°), et le prix de lancement des Pages de Gloire est très attractif (5 centimes au lieu de 15c ) pour ce premier numéro du Dimanche 6 décembre 1914 ( 16 pages de textes, feuilletons,photos de guerre et dessins humoristiques). Ce prix est en fait le même que celui du numéro de l'Epatant de la semaine.

Rien d'étonnant sans doute, puisque le siège social du nouvel hebdomaire est aussi le 3 rue de Rocroy. On y retrouve de fait des noms bien connus à l'Epatant. André Galland, pour le moins visionnaire, signe la composition futuriste de la Une: à cette époque on se hasardait rarement au vol de nuit, les avions n'étaient pas équipés de puissants projecteurs et la Défense Anti Aérienne était quasi inexistante...

 

.Marcel Arnac est l'auteur de la plupart des croquis de la "semaine satirique" où tous les thèmes de la propagande anti-boches sont déjà en place avant même la fin du premier semestre du conflit. notamment celui de la pénurie de denrées alimentaires ...On anticipe les effets du blocus des côtes allemandes mis en place dès Août 1914 par la France et la Grande-Bretagne qui se feront surtout sentir en 1916, même si dès 1915 le café, le sucre et l'huile ont disparu.

Les Pages de Gloire mettent en exergue l'héroïsme des petits et sans grade. .

... des rangs allemands ,un zouave prisonnier cria:"Tirez donc , N... de D.... !.Une décharge générale partit, couchant à terre les assaillants ainsi que le zouave héroïque dont on ignore le nom ..

 

N° 2 du 13 Décembre 1914

 

Autre exemple d'héroïsme : la petite Denise Cartier amputée d'une jambe après l'un des premiers bombardements aériens de l'Histoire le 28 Septembre 1914 qui est la victime courageuse de la lâcheté et de la barbarie allemande .

N° 6 du 10 Janvier 1915

Les voilà donc ces barbares, trois individus typiques... La légende précise qu'il s'agit de trois prisonniers capturés récemment. Cherchez l'erreur: le servant de mitrailleuse à gauche est encore bardé de bandes de cartouches et le Feldgrau de droite a encore son fusil à la bretelle. Des prisonniers ?

Pages de Gloire publie le portrait du guerrier moderne : un officier grenadier , muni du masque contre les gaz asphyxiants sort d'un abri souterrain.

 

n° 49 du 7 Novembre 1915

Tois mois plus tard il a évolué .Voici la tenue complète -et certainement peu réglementaire- de l'officier moderne :casque, lunettes, tampon contre les vapeurs asphyxiantes, peau de mouton et bottes de tranchées. A la droite de l'officier, le chien patrouilleur; à sa gauche, l'appareil Vermorel pour rabattre les gaz et une glace prise dans la kommandantur d'un fortin allemand.

n°62 du 6 Février 1916

Les clichés provenant du camp adverse sont couramment utilisés à des fins de propagande. Même neutres, il suffit de les accompagner de légendes adéquates. Faites ici abstraction de ces légendes. Quelle serait votre propre interprétation ? Pourquoi pas "une section au repos qui a formé les faisceaux, des officiers sous la pluie, une remise de décoration ?"

N° 2 du 3 Décembre 1914

Notre façon de traiter les prisonniers allemands répond aux mauvais traitements supposés du camp d'en face.

n°66 du 5 Mars 1916

:
   
Le 5 Mars 1916 Pages de Gloire change de ligne éditoriale . Désormais on adjoint la mention "de Sciences et d'Actualités" qui annonce des contenus plus variés.

La rubrique "La Guerre moderne" présente l'Armée de l' Air et les avions. On constatera qu'en 1916 la nouvelle arme qui a pu faire ses preuves est vraiment opérationnelle.

Avions de reconnaissance, d'artillerie, de chasse, de bombardement, les missions sont encore bien distinctes.

 

La rn°66 du 5 Mars 1916

On publie des articles de vulgarisation fort interessants. Ici la télégraphie sans fil ( TSF) ou radiotélégraphie est utilisée avec profit à bord des avions de reconnaissance.

On retiendra la conclusion du Docteur Claudius, auteur de l'article

" Pour les Allemands, cette merveille de la science que Jules Verne n'avait pas prévue, n'est qu'un moyen perfectionné pour assassiner en masse".

 

n°75 du 7 Mai 1916

Autre exemple d'information sur des techniques militaires cette fois, la destruction des sapes, hantise des occupants des tranchées à la merci d'un ennemi invisible mais que l'on sait bien présent puisqu'on l'entend creuser et qu'une charge de dynamite peut exploser à tout moment...
Voici encore quelques pages humoristiques ...

réagir-apporter un complément