Le Flambeau (1915 - ? )
... pour dissiper les ténèbres de la nuit allemande et multiplier les sources de clarté

Le 1er Numéo du " Flambeau " paraît le 29 Mai 1915 .Il est vendu 75 centimes ce qui le range dans la catégorie des "grands Magazines de luxe hebdmadaires".Il est édité par " Le Matin " , Boulevard Poissonnière.

Le format 25,5 x 35,5 ne permet pas un scannage amateur, ce qui explique les reproductions malheureusement tronquées de couvertures ou de pages en fait bien composées.

Son contenu est varié: articles, dessins,photographies d'actualité, illustrations et reproductions de tableaux.

Les couvertures d'un grammage plus épais que les pages intérieures sont attrayantes et colorées.

Ci contre celles des n°s 3 et 5

Paul Hiriat signe de superbes allégories . La couverture du n° 15 montre la progression des combattants de toutes armes de la coalition sous la protection de l'ange de Dieu, la LIBERTE (citation de V.Hugo dans les Chatiments).

Sur celle du n° 17, l'ancêtre gaulois ou plus probablement mérovingien - il pourrait s'agir de Clovis à quelques années près- écrase le casque à pointe.

Les Unes des n°s 12 et 14 sont consacrées aux blessés de guerre. Si A.Rapeno traite différemment le poilu et l'officier, il souligne le rôle essentiel de la présence feminine auprès des convalescents.

A partir de Novembre 1915, les unes de couverture changent d'aspect. Désormais on insère une photo d'actualité qui met avant le plus souvent des hommes politiques ou des généraux , dans un cadre "art nouveau" fait de volutes et de feuillages stylisés, dont la couleur de fond varie de semaine en semaine

N°33 du 8 Janvier 1916: Le Général de Castelnau...

N°27 du 27 Novembre 1915: Les Généraux Joffre et Dubail...

Après une page de publicité , le Flambeau ouvre généralement avec une photo choc . Voici un impressionnant tableau de chasse dans le n° 6 du 3 Juillet 15

Autre curiosité si la photo n'est pas truquée - La proximité des tranchées et la confiance affichée par les combattants suggère une pause bienvenue des hostilités.

Le n° 10 du Flambeau, daté du 31 Juillet 1915, est largement consacré au "Crime de Louvain" dont les Allemands contesteront l'ampleur et la responsabilité .Les témoignages, photos de ruines ne laissent guère de doutes sur l'importance des destructions
L'article du grand poète belge Emile Verhaeren commente les documents présentés par un témoin, Albert Fuglister, conférencier de nationalité suisse et constate que "jamais un peuple, jamais une race ne s'était mise, si délibérement ni d'un seul coup au ban de l'humanité."

Des plumes celèbres collaborent au Flambeau .Dans le numéro 5 du 26 Juin 15 , Colette signe un article sur une association qui accueille de réfugiés. Sacha Guitry évoque ses deux amis de province, Claude Monet et Octave Mirbeau

Mortimer-Megret rend compte du "Journalisme aux tranchées". Le Fauve du Boyau, l'Echo du Ravin, l'Artilleur déchainé, le Mythe Railleur,L'Echo des Guitounes sont moins connus que le Crapouillot mais ce sont toutes des feuilles allantes, vivantes... Les civils ne perdraient rien lire régulièrement ce qui s'imprime à l'avant. Jeux de mots, calembours et humour témoignent selon Mortimer-Megret de la bonne humeur de l'allégresse et du moral des soldats.

n°26 du 20 Novembre 1915 pages 778-779

 

Guerre ou pas, Paris ne serait plus Paris sans la Mode. La preuve, cest que les couturiers, par une habitude invétérée, lancent en ce moment (1915) des modèles de robes du soir ...
On pourra apprécier l'élégance des tenues de bain "habillées"... qui ne font pas polémique,
Victoire signe la rubrique "Le Coin des Gourmands" où elle publie des recettes personnelles ou envoyées par des lectrices. Ces pages mettent en appétit par la variété et la qualité des ingrédients donnent le sentiment que les Français ne souffrent d'aucune restriction. Les Allemands au contraire ont à subir les conséquences du Blocus.

Le Flambeau s'adresse aussi aux enfants. Ici dans "le Coin des Petits", Georges Gustave Toudouze explique aux jeunes écoliers les étapes de la fabrication d'un livre de prix.

Le N° 31 du Samedi 25 Décembre 1915 met à l'honneur 5 personnalités dont le Lieutenant-colonel Driant, qui se sacrifiera 2 mois plus tard à Verdun.

Ce que les Parisiens auraient pu voir...

Une imposante colonne de prisonniers.Vingt-trois mille prisonniers ont été faits au cours de notre offensive en Champagne. Ce nombre d'hommes formerait une colonne s'étendant de la place de l'Etoile à la Place de la Concorde...Bel exemple complètement assumé de photo bidonnée. La technique est parfaitement maîtrisée et chaque document de ce type peut donc être suspect.

 
Faux document, fausses nouvelles...L'étude sur la vie et les moeurs des fausses nouvelles publié dans le n°22 du 23 Octobre 1915 analyse avec humour le phénomène qui remonte à la plus haute antiquité...

Dans le n° 22 Mortimer-Megret reprend tous les exemples plus ou moins fantasmés sur l'espionnite qui a envahi tous les médias. L'espion allemand est omniprésent et si bien intégré depuis longtemps que le danger est partout, à l'arriere comme derriere les lignes.La 2e partie de l'article donne un exemple amusant de cryptographie.

Les tours que l'ennemi a dans son sac sont multiples et correspondent bien à la fausseté, la fourberie de leur vilaine âme.

Fabiano croque avec talent en pleine page des scènes en noir et blanc de la vie quotidienne. Pour l'essentiel, le cadre est celui de la ville avec ses élégantes...

N° 7 : Le récit

 

N°12 : une lettre du front

N°19 : le retour du permissionnaire

N°24 : devant les trophées

N°30 : le bon communiqué

A partir du n°11 Le Flambeau "commence la publication d'une série de hors-texte en couleurs représentant les principaux épisodes de la Guerre depuis la mobilisation. Tirées avec un grand soin artistique , ces gravures doivent former un ensemble présentant le plus grand intérêt documentaire."

Gravures? Tout porte à croire qu'il s'agit en fait de photos en couleurs d'une qualité exceptionnelle.l

 

La mobilisation: la locomotive d'un train de soldats partant pour la fontière(Août 14) dans n°11

 

A Termonde: réfugiés attendant la distribution de vivres

Goumiers et prisonniers

Bombardement de Reims

la défense de Paris: les chevaux de frise et les arbres abattus porte de Vincennes (Septembre 14) dans le n°13

Femmes fuyant Senlis (Septembre 14) dans le n°7

les Taubes sur Paris : ceux que visent les aviateurs allemands(Septembre 14) dans le n°15

 

Au total, Le Flambeau est une revue à tous points de vue remarquable qui, aujourd'hui encore, mérite une lecture approfondie

Banyuls/Mer Octobre 2016

 

 
   

0