Je sais tout
ou presque ... Revue généraliste fort bien documentée

Je sais tout est publié par la Société Générale d'Editions Illustrées domiciliée 90 Champs Elysées dont le Directeur est Pierre Lafitte.C'est une revue relativement récente puisqu'elle ne paraît que depuis 1904. La rédaction appelle d'ailleurs dans un communiqué aux abonnés "qu'à publication jeune personnel jeune" et que de ce fait elle va pâtir de la mobilisation de ses collaborateurs.

De format 17,5 sur 24,5 pour généralement plus de 120 pages, la revue ressemble beaucoup aux " Lectures pour Tous " avec lesquelles elle peut être facilement confondue.

 
Je sais tout paraît le 15 du mois et se consacre pendant le conflit essentiellement à des dossiers généraux comme le montre le sommaires du n° 123 que l'on comparera avec celui du n° 100 du mai 1913 dont la ligne éditoriale était par nature beaucoup plus généraliste.

A titre d'exemple le no 123 propose une étude historique remarquable et fort bien documentée sur " La bataille -celle d'autrefois et celle d'aujourd'hui " sous la plume du Commandant de Civrieux.

 

 

 
Dans le dernier chapitre, il insiste en particulier sur les forces morales du poilu garantes de la victoire. L'illustrateur ( Luc Bally ?) a repris le fameux épisode " Debout les Morts".
Je sais tout note avec pertinence qu' il y a propagande et propagande ' et il va de soi que seule la propagande allemande est grossière et néfaste.
Dans un souci d'objectivité, nous relèverons un exemple de " l'autre propagande ": Je sais tout donne pour celà la parole à Paul Albert Helmer, un député alsacien qui sous le titre "Le martyre d'un peuple, l' Alsace persécutée " relate les barbaries allemandes à la déclaration de la Guerre. Le choc du dessin démultiplie évidemment considérablement le poids des mots.
Après l'évocation de ces atrocités, un peu d'humour ne fera heureusement pas de mal .Voici un regard amusé sur le métro qui ne laissera pas indifférent les utilisateurs actuels.
Pour autant la vocation première de Je sais tout étant d'informer sérieusement, la revue qui est devenue en 1917 le Magazine de l'Activité et de l'Energie Nationales publie de nombreuses informations économiques et politiques et présente des statistiques parlantes ...

Au total Je sais tout donne ce qu'il promet: des heures de lecture utile et des photos et illustrations précieuses.

Avant de nous tourner plus précisément vers les illustrateurs - qui négligent malheureusement souvent de signer - remarquons la signature curieuse L.F (soulignée) du dessin représentant Joffre ou les poilus montant à l'assaut du n°123 qui pourrait donner à penser qu'il y a du Louis Forton là-dessous. Des dessins ultérieurs plus explicites prouvent que l'auteur est en fait Léon Fauret.

 

Deux articles retiendront particulièrement l'attention. Leur auteur est Louis Morin qui semble être le spécialiste maison du dessin humoristique. Les sources citées et l'hommage rendu à ses innombrables confrères témoigne de la popularité qu'avait alors cet exercice devenu aujourd'hui plus marginal.

Voir les articles