Le Cri-Cri , la Croix d'Honneur, l'Illustré pour la Jeunesse et la Famille
...autres publications des Editions Offenstadt pendant la Grande Guerre
.

 

Si l' Epatant est devenu le fleuron des Editions Offenstadt, elles publient d'autres illustrés basés sur le même et concept qui font appel aux mêmes dessinateurs. Tous ces journaux qui paraissent sous la férule du Directeur Georges Offenstadt puis du Directeur Littéraire Paul de Leoni s'adressent à la Jeunesse et à la Famille et sont vendus au même prix de 5 centimes. Mais L'Epatant plus étoffé passera à 10c en Octobre 1917 puis 15c en Octobre 1918.
Le plus ancien est Le Petit Illustré pour la Jeunesse et la Famille qui paraït tous les Dimanches depuis 1904. Pendant les hostilités le format diminue (19,5 x 26) contre 19,5 x 29. La Une propose une historiette de 12 vignettes sans bulles surmontant un texte de généralement 5 lignes dont la lecture demande de l'attention. et qui rebuterait sans doute un jeune lecteur de nos jours. La langue lui semblerait sans doute trop recherchée... Ici la page est signée Harry Gonel. A noter le langage caricatural des "Teutons" - dénommés encore "Pruscos" (rare). Jef, le belge, les ridiculise à l'aide d'animaux (âne boeuf et, plus surprenant, kangourous, dont la présence a une apparence de logique: un"sien ami " etant "fournisseur du jardin zoologique" .

La page 2 est consacrée à un feuilleton en images, les "Aventures Fantastiques d'un jeune policier à travers la Grande Guerre".

On peut s'interroger sur la "duplicité" des héros qui achètent la barque d'un pêcheur boche et soi-disant pour l'essayer se font conduire au large et la "trahison" des Boches qui les attaquent "traîtreusement". Les héros sortent evidemment vainqueurs d'un corps à corps sauvage qui évoque ceux des tranchées.

La mise en page, qui rompt avec la présentation habituelle, est variée et dynamique. Les 4 premiers dessins sont des scènes de combat, les 2 suivantes évoquent le dénouement heureux.

Le titre La Croix d'Honneur évoque manifestement celle que recevaient à l'époque les élèves méritants.

Le n° 182 du 30 Juin 1918 nous conte la mésaventure de Hans Kraterr: tous les ingrédients y sont réunis pour stigmatiser le Teuton: pilleur, stupide, servile et terrorisé par sa hiérarchie.

¨Le Cri-Cri paraît depuis 1910 tous les jeudis au format de 25 x 18,50 .

Ses dessinateurs font preuve de beaucoup d'imagination.

Le Loup de Pawloski - un cousin lointain sans doute du Chien de Pavlov - est le héros de cette fable de Tybalt. Le moujik Pawloski qui "est la bonté même" va entrer en résistance avec son complice, un loup qu'il a délivré d'un piège. Ils mettent en déroute l'occupant "boche", histoire peut-être de montrer que le front oriental ne cède pas.

Notez les timides phylactères de la page 2.

Le Cri-Cri publie plusieurs feuilletons. L'un d'eux raconte "les Glorieuses Campagnes de Bonne Humeur". Ici l' épisode du sabotage du sous marin rappelle certains dessins de l'Epatant.
Dans le même numéro, un autre feuilleton " La Main Noire Allemande" s'empare de la psychose du complot boche.

 

Mais revenons aux "Glorieuses Campagnes de Bonne Humeur". Bonne Humeur est le personnage astucieux qui préfigure " Bibi Fricotin ". A lui seul il vient à bout des pires difficultés. Le voici curieusement dans la Kapitale allemande, à Berlin. Notez le joli panoramique final de l'épisode LXXIX du n° 270.

 

25 numéros plus tard, Bonne Humeur est en Afrique Australe (n° 295) et s'en prend aux troupes allemandes. Le dessinateur apporte une touche d'exotisme. N'oublions pas que Offenstadt est aussi depuis 1910 l' éditeur de l' Intrépide qui fait rêver d' Afrique, d' Aventures, de Voyages, et d'Explorations.

 

De retour en Europe, Bonne Humeur déjoue les manoeuvres des saboteurs (CXVI n° 307) ...
... mais excelle lui-même dans ce domaine (CLIII n° 343)
Autre collaborateur de l' Epatant, Bernard Hatt signe cette page du Cri-Cri du 22.02.1917 où l'on retrouve Jef, un Belge qui ne manque pas de malice.

Ces journaux "centenaires", désormais assez rares, restent les témoins d'une époque où l'écrit l'emportait encore sur le visuel et où les seules illustrations étaient l'oeuvre de dessinateurs fort imaginatifs et très prolifiques.

réagir-apporter un complément