La Guerre Aérienne Illustrée - Jacques Mortane
La publication référence dans les domaines de l'aérostation et de l'aviation, la 5eme Arme
La Guerre Illustrée paraît tous les jeudis depuis 1916 .Elle est éditée par l'Edition Française Illustrée, 30 rue de Provence à Paris comme J'ai Vu ou La Baïonnette. Le n° est vendu 60 centimes. Format 32 x 24. La couverture est en couleurs et rend généralement hommage à un aviateur "tué au combat". Le papier de bien mauvaise qualité a généralement beaucoup souffert..
Le n° 53 est le premier numéro de la 2eme année de publication: les pages sont numérotées de 1 à 16. On constatera dans les numéros ultérieurs que la numérotation des pages anticipe une publication ultérieure sous forme de recueil comme le confirme la publicité. Les couvertures non numérotées n'y figurent sans doute pas.

Le Rédacteur en Chef est Jacques Mortane qui était avant Guerre chroniqueur sportif à l'Excelsior. Il s'était à ce titre interessé à l' Aviation qui avait tout d'un challenge permanent. Voir sa bio sur l'excellent site www.militaria-14-18.fr.

Voici son éditorial dans le n° 53 .On constatera que son article, où il dénonce certains manquements dans la gestion de la 5e arme, est largement censuré.

L'aviateur béneficie déjà d'une image particulièrement positive dans l'opinion. L'article de H.C fait le point avec humour sur le prestige de ces héros de l'Air ... .

 

Le n° spécial du 18 Avril 1918 rend hommage à Guynemer , l'As des As.

 

Donnez nous des Avions. Telle est la prière des poilus dans le n° 58 de Noel 1917.

Le Numéro spécial du 7 Mars 1918 est consacré à l' Aviation Maritime, une structure qui préfigure l' Aéronavale et jette un éclairage bien informé sur une arme dont on ne parle que très peu par ailleurs.

Sa mission est la défense de nos côtes et la lutte contre les sous marins
Avec ce n° 51 du 1er Novembre 1917 commence le récit des faits d'armes de l'Aviation Militaire Allemande. La Guerre Aérienne Illustrée s'appuie ici essentiellement sur des documents allemands.

Mortane revient sur les débuts de la Guerre et les premières incursions des "Taube" allemands à Paris, notamment sur la blessure largement médiatisée de la jeune Denise Cartier.
La photo centrale et le commentaire qui brocarde von Richthofen et ses pilotes sont trompeurs: l'article évoque en fait les crimes des Zeppelins.
Même remarque pour cette page où sont évoqués des faits de Septembre 1914 , bien antérieurs aux exploits du Baron Rouge et de son escadrille. Le commentaire évoque les "victoires imaginaires" que s'attribuent les As allemands.
Les aviateurs en captivité - ici Marchal, Roland Garroc et un pilote russe à la forteresse de Magdeburg- - sont victimes de mauvaises conditions de détention ...
... mais les " Victimes des Boches" restent très élégants et un tantinet cabotins ... et préparent activement leur évasion.
Le n° spécial du 21 Mars 1918 est consacré à Roland Garros . "Après la légende, l'histoire" comme le souligne l'article ...

 

 

On remarquera que la page de droite reprend la photo du n° 59.

La double page centrale de La Guerre Aérienne Illustrée est le plus souvent le résultat d'un montage photographique ....

ici : les avions français dans le n° 63 du Jeudi 24 Janvier 1918

...plus rarement l'oeuvre d'un dessinateur.

 

ici: la tactique du combat aérien dans l'aviation allemande - n°70 du 14 Mars 1918

Outre les recueils reliés de la Guerre Aérienne Illustrée, on se passionnera à la lecture de "Chasseur de Boches"...
... présenté ici dans le n° 57.

Jacques Mortane est cité dès 1926 par Hans Ritter le stratège allemand de l'aviation militaire dans son livre " Der Luftkrieg" dont la traduction vient de paraître à la Documentation Française:

 

réagir-apporter un complément