Jean - Jacques Waltz alias HANSI
Un village d'Alsace le 4 Août 1914 ...
.

....Dès que l'état de "menace de guerre" fut publié, la police politique tira de ses tiroirs ces interminables listes noires, où étaient inscrits les noms de tous les Alsaciens soupçonnés de sentiments français , et arrêta tous ces malheureux. Au petit jour, un bataillon de soldats arriva de Mulhouse pour prêter main-forte à la gendarmerie et bientôt, dans toutes les rues , dans toutes les maisons, ce ne furent que perquisitions et arrestations. Au premier plan vous voyez un brave bourgeois conduit en auto dans quelque forteresse de Prusse, plus loin, la patrouille emmène un ancien officier français, un ouvrier, fidèle habitué des revues du 14 juillet à Belfort, et quelques jeunes gens. Car partout les le jeunes garçons furent arrachés à leur famille et envoyés de force sur le front russe; les Boches appelaient celà faire des "Volontaires de guerre ". Ainsi vous voyez le fils de l'aubergiste de l'Homme sauvage arrêté d'autant plus lestement qu'on a trouvé chez lui un album * qui agit sur le gendarme boche comme un drap rouge sur un taureau. Devant la fontaine vous voyez le maïtre des Postes - Herr Oberpostmeister - se faisant photographier avec sa famille en tenue de guerre. Lui-même est lieutenant de la Landwehr, sa femme - Frau Oberpostmeister - est dame de la Croix-Rouge, et son fils est "Pfadfinder" , c'est à dire boy-scout boche.Ah! les boy-scouts boches! Quand on voit les boy-scouts frnçais si gentils, si prévenants, si attentifs à faire le bien, on ne saurait croire ce que les Boches ont su faire de leurs boy-scouts à eux. Dès la déclaration de guerre, nos petits boy-scouts à nous se sont mis à la disposition de la Croix-Rouge, des oeuvres de bienfaisance, ils portaient des plis, allaient chercher des remèdes. Les boys-scouts allemands se sont mis à la disposition de la ...police ! On en vit à Colmar qui se cachaient derrière les arbres de la promenade, espionnant et dénonçant les promeneurs qui parlaient le français. Aussi sur mon image vous voyez un de ces horribles échantillons de la jeunesse boche conduisant la patrouille. Il voudrait faire arrêter le brave père Pechler, sous prétexte que Pechler sifflotait la Marseillaise en ressemelant des chaussures. Mais en réalité parce qu'il sait que ses parents ont toujours oublié de payer les fréquents ressemelages des bottes de sa nombreuse famille .-Derrière la fontaine vous voyez le gendarme donnant l'ordre au garde champêtre Chambatiss de descendre le coq de fonte qui depuis 1848 en forme le plus bel ornement. Heureusement que le garde champêtre ne s'est pas trop häté; les Français sont arrivés le lendemain; et ils ont été bien contents de retrouver le brave coq à sa place.- Plus loin c'est la maison d'école, et par les fenêtres ouvertes vous voyez appliquer les plus beaux principes de la pédagogie allemande.- Vis à vis de l'école fonctionne cette admirable organisation qui est la plus belle expression du génie allemand; les Boches réalisent sous vos yeux le grand but de la guerre: ils ont amené une vaste voiture de déménagement où ils entassent pianos, pendules, canapés,et tout ce qui peut faire la joie d'une bonne et honnête ménagère allemande. Devant la voiture vous voyez les délicieuses dames de la Croix-Rouge boche, occupées à expertiser, à plier les draps et les nappes. C'est là une de leurs grandes spécialités, aux dames de la Croix Rouge boche,-et à cet égard du moins, nos douces infirmières françaises leur sont bien inférieures. Pendant toute cette terrible journée du 4 août, on ne vit qu'arrestations, perquisitions et pillage. Une nuit lourde d'orages descendit sur l'Alsace. Les pesantes voitures de déménagement roulaient vers le Rhin; les soldats étaient partis, poussant devant eux à coups de crosse leurs prisonniers. La terreur et l'angoisse régnaient partout et dans presque toutes les maisons on pleurait les fils, les pères emmenés vers l'inconnu. Subitement, dans le lointain, on entendit quelques sourdes détonations: c'étaient les premiers coups de canon, là-bas, du côté de Belfort.

* Mon Village , album de Hansi, opposant notoire, qui est recherché ( voir les affiches sur le mur de l'école ...)

[ retour page précedente ]

[ retour page précedente ]